Travailler avec les animaux , un métier d’avenir ? C’est possible !

Travailler avec les animaux, c’est souvent une passion qui t’anime depuis que tu es tout petit. Chez certains, c’est une évidence qui vient peu à peu ou une sorte de déclic. Peu importe comment tu en viens à vouloir travailler avec nos amis les bêtes, il y a forcément un métier pour toi. Figure-toi que les métiers animaliers aussi évoluent avec la technologie et de nouvelles professions font leur apparition. Alors si tu n’as pas peur de la nouveauté et que tu es un fervent défenseur de la cause animale, viens découvrir cette petite sélection de métiers d’avenir !

1 – Avocat de la cause animale : défendre ceux qui n’ont pas la parole

Depuis 2015, l’animal est reconnu par le code civil comme un être vivant doué de sensibilité. En clair, on a enfin reconnu qu’un animal pouvait ressentir la douleur, la tristesse, la joie, etc. Auparavant, ces derniers étaient considérés comme un “bien meuble” tu te rends compte ? En gros, avant 2015, ton chien avait les mêmes droits que le paillasson sur lequel tu t’essuies les pieds… Maintenant tout ça c’est révolu et dans les tribunaux on va enfin pouvoir débattre de sujets comme la maltraitance animale, l’élevage intensif, la corrida et plein d’autres choses dont sont susceptibles de souffrir les animaux. 

Le rôle d’un avocat de la cause animale est donc de plaider en faveur des animaux domestiques et de défendre leurs droits dans des affaires de maltraitance. Ils sont indispensables car les animaux ne peuvent pas se défendre seuls (bah oui ils n’ont pas la parole…).

Pour exercer ce métier tu dois d’abord devenir avocat tout court. C’est grâce à une spécialisation en droit des animaux que tu y arriveras par la suite. Mais les affaires concernant les animaux sont encore peu nombreuses et tu seras amené à intervenir sur d’autres affaires en tout genre ne concernant pas forcément les animaux. 

Les missions de cet avocat un peu spécial : représenter son client (l’animal) devant la justice, apporter du soutien et des conseils aux propriétaires des animaux victimes de violence, rédiger des rapports, rédiger divers documents administratifs nécessaires pour résoudre le conflit. 

2 – Zoologiste : surveiller et sauvegarder des espèces en danger

Derrière ce mot barbare se cache la zoologie : la science qui étudie les animaux. Le zoologiste se spécialise généralement sur un groupe d’ espèce animale (mammifères, oiseaux…) ou sur un comportement (alimentation, reproduction…) Ce métier te permet de croiser de nombreux secteurs comme l’écologie, l’agriculture mais aussi l’anatomie. 

Ce métier existe depuis longtemps alors pourquoi je le classe dans les métiers d’avenir ? Parce que le zoologiste a pour but de détecter les espèces en danger et de veiller sur elles pour faire en sorte qu’elle survivent à l’activité humaine. C’est souvent lui qui alerte les autorités lorsqu’une nouvelle espèce est menacée. C’est donc l’idéal si tu es déterminé à sauver les animaux en voie d’extinction !

La plupart du temps, le zoologiste est aussi enseignant-chercheur en parallèle. C’est-à-dire qu’il peut être amené à enseigner sa discipline dans les universités et faire de la recherche sur un thème qui lui tient à coeur. Avec ce métier, tu peux travailler dans plein d’endroits différents, pas de place pour la routine ! Tu devras te rendre souvent sur le terrain pour observer les animaux, les compter, analyser leur comportement et recueillir des échantillons. Ensuite, rendez-vous dans ton labo pour analyser tes trouvailles, faire un rapport de tes observations ou encore observer un spécimen que tu as capturé (dans le respect de l’animal bien sûr !) 

Sinon, tu peux aussi travailler dans un zoo, un parc ou un musée. Et puis tu n’es jamais vraiment seul, tu as besoin de compétences d’autres professionnels comme les botanistes, vétérinaires, chimistes ou ingénieurs forestiers. 

zoologiste métier

3 – Éducateur de chien d’assistance : redonner l’autonomie à ceux qui l’ont perdue

Un éducateur de chien guide (ou éducateur handichien), c’est un peu un dresseur avec une forte dimension sociale et d’aide à la personne. Son rôle, au-delà de l’éducation du chien, c’est aussi d’accompagner les personnes souffrant de handicap et leurs familles. C’est un peu le médiateur entre chien et futur maître. 

Sa mission principale, le dressage, mais pas que ! L’éducateur doit savoir reconnaître le potentiel de chaque animal, s’adapter à son caractère, établir une relation forte et surtout former et conseiller le futur maître. En effet, le chien passe une évaluation pour certifier qu’il obéit aux ordres et sait travailler en autonomie, mais le maître aussi doit être évalué ! On vérifiera qu’il sait communiquer avec l’animal et qu’il est capable de le maîtriser en toutes circonstances. 

Là encore, le milieu de travail d’un éducateur canin peut varier fortement. Crois-moi tu ne seras pas souvent assis derrière un bureau ! Pour éduquer un chien on a parfois besoin de reproduire des scènes de la vie quotidienne. Tu seras donc amené à travailler dans une salle, dans les rues d’une grande ville, dans les transports en commun ou sur des chemins de campagne… Il faut que les chiens soient capables de travailler dans n’importe quel environnement. 

Petit bémol, pour te former à ce métier tu dois passer par des centres de formation privés. Aucun diplôme à ce jour n’est reconnu par l’État. 

Si tu souhaites plus t’orienter vers les métiers du soin sans être pour autant vétérinaire, tu devrais jeter un œil au métier de soigneur dans un parc animalier. Nourrir, dresser et chouchouter des animaux sauvages c’est son quotidien !

éducateur canin

4 – Animateur nature : transmettre ta passion aux générations futures

Si un jour tu as visité un parc ou une ferme avec ton école tu as peut-être déjà croisé un animateur nature (ou animateur environnement, as you want). Lui, c’est un peu la mémoire vive de l’environnement qui nous entoure et de la faune comme de la flore. Son but : transmettre ses connaissances d’un environnement précis au public, souvent composé d’enfants. 

Un animateur nature organise et anime des sorties pédagogiques dans le but de sensibiliser son public à la protection de l’environnement. Il doit donc connaître son terrain sur le bout des doigts, avoir des connaissances techniques et scientifiques solides mais aussi savoir expliquer simplement en s’adaptant à chaque public. 

En tant qu’animateur, tu peux travailler pour différentes structures : des collectivités territoriales (département, commune, région), des associations ou encore les parcs naturels régionaux. Si tu aimes être en extérieur, c’est pour toi ! 

Les publics aussi varient : écoles primaires, lycées ou groupes d’adultes, il y en a pour tous les goûts. Tu peux exercer ce métier en tant que salarié mais également en indépendant. L’avantage ++ c’est que tu peux travailler dans des cadres absolument magnifiques comme le Mont Saint-Michel, le parc national de la Vanoise et pleins d’autres superbes paysages qui composent la France !

Si le développement durable t’attire, viens découvrir le métier de fermier urbain, un vrai métier d’avenir pour le coup 😉 !

5 – Zoothérapeute : une autre façon de soigner

Il y a une multitude de traitements ou de techniques visant à soigner et apaiser les troubles mentaux. Cependant, on est tous différents et un traitement qui marche sur moi ne marchera peut-être pas sur toi. Alors il faut sans arrêt trouver de nouvelles méthodes.

Dans les années 50, on a remarqué que les animaux de compagnie avaient un très gros pouvoir apaisant sur nous. En même temps, qui n’a jamais été gaga devant un chaton ? C’est là que le zoothérapeute (ou médiateur animal) entre en jeu. En parallèle d’un autre traitement, le zoothérapeute va, un peu à la manière de l’éducateur canin vu précédemment, créer un lien de confiance entre un animal et son futur propriétaire (oui ça veut dire qu’il peut prescrire un chat !…) Il va donc sélectionner l’animal qui conviendra le mieux en prenant en compte son caractère et celui du maître. 

zoothérapeute : se soigner avec les animaux

Les troubles ou handicaps qui peuvent être apaisés grâce à ces techniques sont très nombreux : autisme, handicap physique, dépression, hyperactivité, schizophrénie… On peut même avoir recours à la zoothérapie contre la délinquance ou la solitude. Il y a donc une très grande dimension sociale dans ce métier. 

Le zoothérapeute sélectionne les animaux en fonction de différentes contraintes (sanitaires, comportementales) et les dresse pendant plusieurs mois. Il doit à la fois avoir des compétences en médecine et en psychologie mais aussi une aptitude pour le dressage. 

Les avantages du métier : 

  • tu travailles avec des animaux très différents : chat, chien, lapin, cheval ou même dauphin !
  • tu exerces au contact des patients (à leur domicile, dans les hôpitaux, les maisons de retraite) et donc tu bouges sans arrêt. 
  • tu apportes de l’aide et du réconfort et ça, c’est quand même ultra cool

Bien au-delà de ce que je t’ai présenté, il existe énormément de métiers pour travailler avec les animaux. Le tout est de trouver celui qui correspondra à tes valeurs, tes centres d’intérêts et dans un cadre qui te convient. Alors, plutôt zoothérapeute ou avocat pour animaux ?

Viens discuter avec moi pour découvrir d’autres métiers de ce genre !

Back to site top