La montée du décrochage scolaire en France : une conséquence de la crise COVID-19

En France, nombreux sont les jeunes et les étudiants en situation de décrochage scolaire, qui arrêtent prématurément l’école par manque d’envie, de temps et pour un tas d’autres raisons, sans pouvoir décrocher de diplôme ni de qualification. La tendance semble s’être accélérée depuis le premier confinement instauré en mars 2020.

Le décrochage scolaire chez les jeunes en France

L’absence de conseil et de suivi conduisent beaucoup de jeunes à faire de mauvais choix : en France, un jeune sur deux déclare ne pas avoir été satisfait de l’accompagnement de son établissement scolaire au sujet de son orientation. Résultat, le taux d’abandon scolaire était de 8.2 % en 2019 et fin mai 2020 on dénombrait près de 500 000 élèves décrocheurs suite au confinement.
Pour les jeunes, cette situation est source d’angoisse mais aussi de difficultés sociales et économiques majeures.

Pourquoi autant d’élèves déscolarisés ?

La crise a accentué les inégalités sociales, a révélé les disparités en matière d’accès à l’enseignement, d’équipement informatique et a engendré un décrochage scolaire important. Suite au confinement et à la distanciation prise entre les jeunes et le corps enseignant durant cette période, émettre des choix d’orientation peut s’avérer délicat. En 2018, 68 % des jeunes ont déclaré que l’orientation avait été une source de stress. Un chiffre qui peut très certainement être revu à la hausse suite à l’année exceptionnelle qu’ils viennent de vivre.

“L’an dernier, 8,2 % des élèves français ont abandonné leur cursus scolaire sans diplôme selon le site de l’Education Nationale. Les principales causes de ces échecs seraient la difficultés des élèves à suivre le rythme en classe (45 %) et le manque de maîtrise de certaines notions fondamentales (26 %).”
 Source : https://www.maddyness.com/2020/12/15/inria-rapport-education-numerique/
 
Pour lutter contre la montée massive du nombre de jeunes qui quittent les bancs d’école, le gouvernement a étendu l’âge de l’obligation de formation. Depuis la rentrée 2020, l’obligation de se former est prolongée jusqu’à l’âge de 18 ans en France.

Le numérique pour lutter contre le décrochage scolaire

Afin de lutter contre les inégalités, le numérique apparaît comme un outil indispensable et une des priorités du gouvernement en matière d’investissement dans le cadre du plan de relance 2021-2022. C’est dans ce contexte qu’une Edtech telle qu’Hello Charly a un rôle crucial à jouer en plaçant le mobile au cœur de l’expérience d’orientation. Pour la première fois, une application innovante, qui repose sur un chatbot, met à la disposition des jeunes, des établissements et des acteurs engagés dans l’insertion, une solution personnalisée qui repose sur l’Intelligence Artificielle. L’application surfe sur les codes des réseaux sociaux et fait appel à la gamification pour susciter l’intérêt des jeunes et les inspirer pour faire leurs choix d’avenir.

Hello Charly se positionne comme un outil complémentaire à ceux proposés par l’Education Nationale. L’objectif est d’éviter le décrochage scolaire et de mettre tous les moyens en œuvre pour que les jeunes choisissent l’orientation la plus adaptée en fonction de leur personnalité, leurs centres d’intérêts ou leurs objectifs de vie et ce dès qu’ils en ont besoin : le service est disponible en un clic 24h/24 et 7 jours sur 7 depuis tous types de plateforme et les outils préférés des jeunes (Instagram, Snapchat, TikTok). 
 
Plus qu’un chatbot, Hello Charly instaure un lien et maintient le contact avec les jeunes tout au long de leurs parcours en diffusant régulièrement du contenu pertinent en lien avec chaque projet, et permet aux équipes pédagogiques d’établir un vrai dialogue sur le projet professionnel de chaque jeune suivi.

La Région Grand Est déploie un chatbot Charly conçu sur mesure pour lutter contre le décrochage scolaire

Afin de capter et d’accompagner un maximum de jeunes en situation de décrochage scolaire sur le territoire de la Région Grand Est, la startup Hello Charly a imaginé une version inédite et unique de son chatbot Charly pour la Région.  
À travers l’échange, Charly identifie les besoins des jeunes avec qui il discute et les redirige vers les services orientation de la Région, dont le portail Orient’Est ( informations relatives aux formations et aux métiers, renseignements relatifs aux établissements compétents pour accueillir les jeunes déscolarisés…).
 
Pour découvrir le parcours Charly x Région Grand Est, c’est par ici !

Back to site top