Orientation : et si tu créais ton entreprise à 16 ans ? - Charly

Orientation : et si tu créais ton entreprise à 16 ans ?

L’orientation, c’est pas simple. Entre toutes les filières, les passerelles et les démarches d’inscription, difficile d’y voir clair ! Ça arrive à tout le monde, surtout en Terminale. Mais quelle ne fut ma surprise hier, quand j’ai découvert une classe de Terminale ultra-dynamique, motivée, participative ! La raison est très simple : ils étaient tous unis autour d’un projet de création d’entreprise.

Le secret

Entreprendre pour apprendre, c’est l’association qui fait un boulot extraordinaire depuis des années auprès des jeunes de 8 à 25 ans ! L’idée est très simple : la classe se réunit en début d’année pour trouver une idée, puis toute l’année et parfois même l’année d’après, chacun des jeunes a un rôle bien défini pour créer l’entreprise.

De la création à la vente, en passant par les achats, la communication, le marketing, le management, les jeunes apprennent tout à l’occasion de ce mini-projet de création d’entreprise. Le gros atout de ce programme : l’entreprise existe bel et bien ! Elle a de vrais clients et de vrais employés ! Et si elle affiche de bons chiffres, elle peut continuer à prospérer.

Et l’orientation ?

Qu’est-ce que tout ça a-t-il avoir avec l’orientation ? Après tout, Entreprendre pour apprendre n’est pas un service d’orientation. Il s’agit simplement d’une association dont l’objectif est d’éveiller l’esprit d’entreprise et l’appétence pour l’entrepreneuriat chez chaque jeune. Entreprendre est bel et bien une option !

Mais son travail ne s’arrête pas là. Au contraire, pour l’orientation, les résultats sont miraculeux ! Chaque jeune devient capable d’expliquer son rôle, sa mission, ses activités. Il en parle très naturellement pour expliquer ce qu’il n’aime ou ce qu’il aime moins. Et au-delà de tout ça, il est à même de pouvoir affirmer : j’adore ce que je fais et j’aimerais que mon job y ressemble. Ou tout le contraire, et c’est un énorme pas en avant.

Surtout lorsqu’on n’a aucune idée de ce qu’on veut faire plus tard. Les statistiques sont énormes : ils sont 70% à n’avoir qu’une vague idée de leur métier futur. Mais comment leur en vouloir, lorsqu’ils n’ont pas fini de grandir, de se former, de se découvrir et de se tester, de n’être pas en mesure de savoir précisément dans quelle direction ils veulent aller ?

L’étape d’après

L’important dans cette situation, est de dédramatiser et de faire un pas de plus vers l’année d’après. Répondre à la question « qu’est-ce que tu veux faire l’an prochain » serait sans doute moins dramatique et plus pragmatique ! Et pas uniquement pour les enfants.

Entreprendre pour apprendre s’inscrit dans cet élan qui commence à naître à travers des initiatives plus ou moins grandes, et qui mettent les jeunes en mouvement. Faire, expérimenter, tester, essayer, est sans doute le meilleur conseil d’orientation qu’on puisse raisonnablement donner aux jeunes. Et même aux moins jeunes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *