L'orientation à l'ère du numérique : ce qui doit changer ! - Charly

L’orientation à l’ère du numérique : ce qui doit changer !

Le numérique a fait bouger beaucoup de lignes dans nos vies : nos façons de communiquer, de faire du shopping, de se faire soigner, etc. Et l’orientation dans tout ça ? S’informer sur les formations et les métiers, ça, ce n’est pas nouveau. Échanger avec des professionnels pour en savoir plus sur leur métier, c’est un pas de plus. Mais alors, quelles sont les étapes d’après ? Pourquoi l’orientation scolaire et professionnelle a-t-elle encore un grand avenir digital devant elle ?

L’émergence de nouveaux métiers

Le monde du travail évolue avec son temps, et le digital amène avec lui de nouveaux métiers. Data analyst, community manager, chef de projet digital, traffic manager, et j’en passe !

Les possibilités sont quasi illimitées et l’offre de formation essaie de s’y adapter tant bien que mal. Résultat, il y a encore plus d’intitulés de formations, et tu te retrouves face à une jungle encore plus dense que les étudiants avant toi.

Mais souvent, ces formations n’existent pas encore et les besoins des entreprises ne sont comblées que tardivement.

La bonne nouvelle, c’est que la demande va augmenter plus vite que l’offre. Les entreprises seront prêtes à presque tout pour te recruter, si tu choisis une des voies du futur ! Que tu choisisses une orientation spécialisée ou que tu restes généralistes avec une bonne approche du numérique, le monde de demain t’appartient !

Ce qui compte ce n’est plus tant l’expérience que ta faculté à t’adapter

La conséquence directe de cette diversification est que les profils ne sont plus évalués de la même manière. Ils ne sont plus recherchés avec les mêmes critères de recrutement.

les recruteurs changent-ils vraiment ?

Il y a quelques années, le plus important pour toute embauche, que ce soit en stage, pour un premier emploi ou plus tard, c’était l’expérience. Il fallait avoir travaillé une certaine période sur le même type de mission pour être sélectionné.

Evidemment, l’expérience est toujours un sacré plus et fera sans doute la différence sur un CV. Mais comme de nouvelles problématiques émergent tous les jours dans l’univers du digital, le critère primordial est la faculté d’adaptation des candidats.

Comment un recruteur peut-il l’évaluer ?

Avec les stages, les expériences associatives et de bénévolat, les passages en start-ups, les projets personnels, le nombre de followers sur Instagram / Twitter et l’engagement sur tes snaps. Toutes les choses qui s’inscrivent en parallèle de ton parcours académique et qui témoignent de ta capacité à tenter des choses et essayer. A apprendre de nouvelles façons de travailler, de réfléchir. Par toi-même. Comme un grand !

Et si les étiquettes « grandes écoles » « prépa » « sciences po » etc… ont autant de succès, c’est aussi pour cette raison : ce sont des lieux de formation qui entraînent leurs étudiants à se sentir assez confiant pour repousser leurs limites.

Personne ne sait vraiment quels seront les métiers de demain

Comme tout cela bouge très vite, on ne peut pas vraiment prédire quels métiers seront incontournables dans 5, 10, 15 ans ! Dans ce contexte, comment te préparer pour ton orientation ?

Avoir un temps d’avance n’est pas simple. L’unique moyen d’y arriver est de se mettre du côté des entreprises… et surtout des USA ! Les innovations émergent rarement en Europe – sauf quelques exceptions. Nos entreprises ont donc tendance à rattraper un retard pour se mettre au niveau des voisins outre-atlantique. Ou même de l’autre côté du monde !

orientation

Ce n’est donc sûrement pas dans les catalogues de formation ou les éternelles fiches métier que tu vas pouvoir anticiper. Et au final choisir ton orientation en direction du métier pour lequel toutes les entreprises se battront demain !

Il faut donc une culture d’entreprise, de la veille internationale, et de l’agilité pour prendre le tournant. Rapidement.

Alors pour répondre à la question : comment l’orientation change-t-elle à l’ère du numérique ? Je répondrais qu’elle nous réserve bien des surprises, et la première d’entre elle se passe dans ta tête : apprendre, anticiper, s’adapter. C’est une question d’état d’esprit. Alors, prêt à devenir acteur de ton orientation ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *