Demain commence maintenant : oriente-toi sans plus attendre - Charly

Demain commence maintenant : oriente-toi sans plus attendre

Ok, ça ne fait même pas deux semaines que tu as repris les cours. Ok, les exams et concours sont encore loin. Ok, tu ne penseras à l’année prochaine que dans 9 mois. Et si je te disais que tu fais fausse route ? Car dans 9 mois, il sera peut-être trop tard.

Trop tard pour gagner des points et remonter ta moyenne. Trop tard pour les inscriptions dans les facs à l’étranger. Trop tard pour partir en Erasmus l’année prochaine. Trop tard pour décider de faire une année de césure et prendre le temps de réfléchir.

Evidemment, j’exagère. Il y a encore beaucoup de choses que tu peux remettre au mois de janvier, mars, ou même juin de l’année prochaine. APB ne commence qu’à partir de janvier. Tu ne sais sans doute toujours pas ce que c’est, c’est presque normal ! Les meilleurs stages et jobs ne tombent qu’au dernier moment. Erasmus, si ce n’est pas cette année, pourra attendre l’année prochaine.

Mais pourquoi ? Pourquoi remettre à demain toutes ces choses qui comptent pour te tracer une route à tête reposée ? Si tu fais partie de ceux qui croient que s’orienter c’est faire ses vœux pour les facs, s’inscrire dans des écoles, envoyer un CV ou une lettre de motivation, je t’arrête tout de suite.

S’orienter, ça prend du temps. Parfois toute une vie, te diront certains. Mais pour simplifier, car il ne faut surtout pas tout dramatiser, tu ne peux pas t’orienter si tu ne passes par ces quatre étapes, qui prennent plus ou moins de temps :

1. Te connaître :

Réfléchir à qui tu es, ce que tu aimes, ce qui t’intéresse, ce que tu souhaites découvrir, tes qualités, ta zone de confort, tes limites, ta vision de la réussite professionnelle

2. Comprendre le fonctionnement du monde du travail :

Les métiers qui existent, ceux qui vont disparaître, ceux (nombreux !) qui vont arriver, les différentes structures de travail, ton environnement idéal pour travailler, parler à des professionnels qui aiment leur job

3. Construire ton propre plan d’action :

Pour atteindre ces objectifs, définir les étapes, le déroulement idéal des études, les contraintes qui sont les tiennes, en accord avec qui tu es

4. Passer à l’action :

T’inscrire, envoyer un CV, une lettre de motivation, faire un stage, du bénévolat, suivre un cours sur internet, postuler, constituer un dossier. En un mot, TE BOUGER !

Pour les 3 premières étapes, tu peux t’inspirer des articles précédents, et notamment les 10 commandements de l’orientation. En discutant avec moi, tu arrives à mieux te connaître, tout savoir les métiers et construire ton plan d’action. Mais là où tu peux commencer tout de suite sans plus attendre, c’est au niveau de la 4ème étape.

L’objectif, ici, c’est d’expérimenter, de te faire ta propre idée pour mieux savoir ce que tu aimes et ce que tu n’aimes pas pour mieux rebondir. Et ça commence maintenant :

1. Les jobs étudiants : money money money … mais pas que !

La plupart des lycéens et étudiants qui travaillent à côté de leurs études le font pour financer leurs études, mais ce n’est pas le seul avantage ! Les petits jobs peuvent te donner plusieurs pistes pour ton orientation et ta vie professionnelle.

Que ce soit du babysitting, de l’aide aux devoirs, un job d’équipier chez McDo, ou un poste d’accueil à la banque, avec les boulots étudiants tu sauras :

– si tu es plutôt autonome dans ton travail ou si tu as besoin de directives très précises et régulières

– si tu aimes le travail en équipe ou si tu préfères plutôt la jouer cavalier seul

– si tu aimes le contact avec la clientèle ou si tu préfères œuvrer dans l’ombre

– si tu aimes rester derrière un bureau ou si tu préfères être tout le temps en mouvement

Ca paraît anodin, mais grâce à ces premières expériences professionnelles, tu auras une idée plus claire de ce dont tu as besoin pour t’épanouir au travail. Et tu alimenteras ton compte en banque, ce qui n’est pas négligeable.

2. Parcourir le monde : les gens, la cuisine, les photos

Après avoir travaillé les week-ends ou le soir, voilà venu le temps des vacances, et de profiter de tout cet argent durement gagné. Tu peux le dépenser en vêtements, en resto ou en jeux vidéo, mais je te conseille de garder une certaine somme pour partir à l’étranger.

En voyageant, tu vas accumuler en très peu de temps des expériences que tu aurais mis des années à acquérir en restant dans ta ville.

Tu vas manger de nouvelles choses, faire du sport, progresser en photo, perfectionner ton anglais et la langue locale, et surtout : rencontrer du monde.

Discute avec autant de gens que tu peux : demande-leur pourquoi ils sont là, ce qu’ils font dans la vie… Tu vas ainsi découvrir l’existence de formations, de métiers dont tu n’avais encore jamais entendu parler, ils vont te parler de leurs expériences et de leurs autres voyages…

De ton côté, tu vas aussi parler de ton parcours, et te rendre compte, si tu ne le sais pas déjà, que tu es hyper intéressant, et plein de potentiel !

A ton retour, ta confiance sera boostée et tu auras la tête pleine de rêves et de projets !

L’option low-cost vaut aussi le coup : va un maximum de soirées, sors un peu de ton cercle habituel, rencontre d’autres étudiants.

Faire des rencontres, ça compte aussi

3. Les stages et le bénévolat : café, photocopies, hiérarchie, réseau

Mon dernier conseil, c’est de profiter des vacances pour faire des stages. Même s’ils ne sont pas obligatoires dans ton parcours, tu peux demander une convention de stage à ton administration.

Beaucoup d’entreprises et associations seront ravies de t’accueillir pour quelques semaines selon tes disponibilités, et comme pour les petits boulots, ça te permettra de te faire une idée de ce que tu recherches dans ta vie professionnelle.

Tu vas peut-être devoir faire plein de cafés et de photocopies, mais tu auras surtout l’opportunité de poser un milliard de questions aux gens autour de toi sur leurs tâches, leur quotidien, et tu seras au premier plan pour les voir interagir.

Ces expériences te permettent de découvrir des organisations et leur fonctionnement, et plus tu en fais plus tu auras de points de comparaison : es-tu plutôt association, start-up, grand groupe ?

Le meilleur moyen de le savoir est de t’immerger dans leur univers.

Et en plus, sur ton CV, ça donne une vraie valeur ajoutée : tu auras forcément de nouvelles compétences, et le fait même d’avoir réalisé des stages montre que tu es dynamique, que tu te donnes les moyens de réussir.

Le secret pour bien aborder ton orientation, c’est donc de bien exploiter ton temps libre !

Tu ne sais pas comment trouver un stage ou une expérience de bénévolat dans une association ? Pas de panique ! Je suis là pour t’aider dans toutes tes recherches. Ne m’oublie pas, car j’adore ça !

Toujours pas convaincu ? Découvre les témoignages de tous ceux que j’ai accompagnés, ils te disent tout !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *