Je procrastine, tu procrastines, nous procrastinons… et c’est tellement bien !

1 étudiant sur 2 procrastine. Chez les un peu plus âgés, ils sont 30% à procrastiner. La procrastination n’est donc pas qu’un mal étudiant ! C’est pas moi qui le dit, c’est le psychothérapeute Bruno Koeltz, spécialiste des sujets de procrastination, qui a passé un grand moment de sa vie à réaliser ces études… Non, Bruno ne veut pas forcément te faire passer pour un fainéant… même si au détour d’une rapide recherche du mot “étudiant” sur synonymo.fr, on tombe très vite sur “flemmard”… 😯

Voilà donc un beau chiffre qui va encore faire du bruit… On les entend de loin les réflexions, “ah cette jeunesse qui reporte tout au lendemain”… Quand j’y pense, je me dis que finalement ces remarques n’ont pas pris une ride, contrairement aux tâches que je repousse toujours un peu plus chaque jour dans ma ToDo… Bref ! La procrastination c’est LA bête noire qui envahit nos pensées, que nous voulons chasser de notre mode de vie mais qui s’agrippe à nos habitudes !

D’un côté le travail, de l’autre la tentation… Un SMS pour un petit chocolat chaud à 18h, une notification pour alerter sur la sortie de la dernière collection tendance, un mail pour prendre les places du festival de cet été… Comment ne pas réagir face à cette sur-sollicitation ? Et voilà, le temps de consulter tout ça, au moins une heure s’est écoulée ! C’est la panique mais pourtant, c’est là que tout devient intéressant ! Je t’explique pourquoi…

Procrastiner pour créer… efficacement !

Et si la procrastination n’était pas si malfaisante ? Repousser les tâches qu’on ne veut pas faire au lendemain ou à la dernière minute, c’est aussi s’assurer que lorsqu’on s’y attaque, c’est pour de bon ! Divertissons-nous, amusons-nous et cédons aux sollicitations. C’est en s’ouvrant l’esprit et aux expériences qu’on laisse paradoxalement une meilleure place à la concentration le moment venu de réaliser les tâches tant repoussées… Ca parait contradictoire, mais les faits sont là : une tâche réalisée à la dernière minute est par définition… une tâche réalisée ! Concentré, avec un peu de pression et de stress, tu es 100% dans l’action. Et souvent, c’est dans ces moments que tu fais toute sa place à ta créativité !

Procrastiner se recentrer sur l’essentiel

La procrastination ne serait-elle pas le moteur l’Homme ? Les êtres humains ont toujours créé dans le but d’en faire le moins possible, les inventions sont produites dans l’optique de nous rendre service, et vaquer à d’autres occupations… N’est-ce pas ainsi que tourne notre monde ? Pourtant dans ce sens là, personne ne parle de procrastination ! Alors allons-y ! Utilisons-la à bon escient, procrastinons pour garder ce temps si précieux, pour apprécier, les bonnes choses ! Procrastinons pour nous recentrer sur nous, pour développer notre conscience ! Procrastinons sans nous cacher ! 🙌

Trop procrastiner… ça veut peut être dire quelque chose ?

Cela étant dit, la procrastination ne doit pas s’immiscer de manière sournoise dans notre quotidien…. Il faut l’écouter… Elle est peut être en effet signe de stress, d’insatisfaction ! Repousser au lendemain ce que nous n’avons pas envie de faire, c’est repousser ce que nous n’aimons pas faire ! Ne jamais avoir envie de se rendre à son travail, à ses études, ne pas avoir envie de réviser ses leçons, de faire ses devoirs ou son travail… lorsque ça arrive de manière récurrente alors il est temps de se poser la question de savoir si ce qu’on fait nous plait réellement ou non ? Et il sera peut être temps de changer de voie…

En conclusion procrastiner c’est bien… mais pas dans l’excès ! Et je sais de quoi je parle puisque je t’écris cet article un jour après la journée mondiale de la procrastination 😎

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to site top