Final Fantasy XV : une critique du destin qui t’est imposé ?

Je te propose de croiser deux sujets que j’affectionne tout particulièrement : l’orientation et les jeux vidéo. Pas évident n’est-ce pas ? Challenge accepted… laisse-moi te raconter une histoire !

« So long as you carry my name… carry your head high »

C’est l’histoire du fils d’un très grand chef d’entreprise. Depuis sa naissance, il est destiné à reprendre l’entreprise de son père. Pas le choix, c’est comme ça. L’entreprise de son père a un gros concurrent qui menace de racheter son entreprise. Pour éviter cette menace, notre brave fils doit se marier avec la fille du chef de l’entreprise concurrente. Pas le choix, c’est comme ça. Il part alors pour un long voyage avec ses amis pour retrouver sa fiancée et se marier. Au cours du voyage, il apprend que son père signe un partenariat avec son futur beau-père et chef de l’entreprise concurrente…

Alors bien sûr je pourrais te raconter la suite de cette aventure, mais ces quelques lignes t’auront sans doute rappelé plusieurs choses. D’abord, sans doute une partie de ta vie, car tu n’es peut-être pas un fils ou une fille de chef d’entreprise mais le monde, la société, ton entourage, tous peuvent se faire une petite idée de ce que tu feras plus tard. Tu n’as sans doute pas le sentiment d’avoir le choix, c’est comme ça. Tu as sans doute peur de suivre ta propre voie parce que ça pourrait les décevoir, parce que tu te dis qu’ils savent sûrement mieux que toi ce qui est bon pour toi. Tout le monde n’est pas dans ce cas ! Mais si tu te reconnais dans cette description, laisse-moi te raconter la suite de l’histoire…

Cette histoire, te fait sans doute penser à un jeu. Tu l’as ? Final Fantasy XV ça faisait 10 ans qu’on l’attendait et clairement c’est LE jeu qui m’a le plus bouleversé ces dernières années… Je ne vais prendre qu’une seule lecture de l’œuvre, celle qui nous intéresse, mais, bien évidemment, il en existe beaucoup d’autres.

Notre héros, Noctis n’est pas vraiment fils de chef d’entreprise mais fils de roi. Royauté qui lui a toujours pesée… Il rêve d’une vie normale mais tout le monde le traite différemment parce qu’il est un prince. Il voit peu son père, et les responsabilités (et la magie d’un cristal) pèsent tellement sur ce dernier qu’il vieillit et s’affaiblit de jour en jour. Noctis doit donc vivre avec le fait de voir son père sombrer irrémédiablement vers la mort, et donc, sa place de roi se rapprocher irrémédiablement. Rappelons que notre jeune héros n’a que 20 ans et ce n’est pas franchement le truc qui lui paraît le plus génial au monde. D’autant que son pays est en guerre contre celui de Niflheim. C’est de là que jaillit cette histoire de mariage, Noctis doit se marier avec Lunafreya afin de sceller un pacte entre leurs deux nations. Ça ne l’embête pas plus que ça, ils sont amis de longue date et partagent les mêmes sentiments. Notre héros part donc en voyage pour retrouver sa fiancée…

Hello darkness my old friend [Spoiler Alert !]

Peu de temps après son départ, il apprend que Niflheim a prétexté un faux armistice, a tué son père et prit son royaume. Enjoy ! A partir de là on en apprend bien plus sur Noctis et sur ce destin tout tracé qui l’accable. Il est le roi élu du cristal, désigné pour chasser les ténèbres, grâce (entre autres) au pouvoir de ses ancêtres mais aussi au pouvoir des dieux. Il n’a pas le choix, clairement il n’est absolument pas enchanté de ce destin, clairement il ne se sent pas les épaules assez solides… Il le dit, plusieurs fois, au cours de ses aventures ! Il y a une forme de fragilité touchante chez Noctis ❤

Le fait que son pouvoir vienne de ses ancêtres n’est pas anodin. Tout, dans l’aventure de Noctis, nous rappelle qu’il n’est pas réellement maître de son destin, si les dieux acceptent de signer un pacte avec lui pour lui venir en aide, ils n’interviennent que selon leur bon vouloir. Si Noctis veut utiliser le pouvoir de ses ancêtres contenu dans un anneau, ce dernier va puiser de son énergie.

Même dans le découpage de l’histoire on sent que notre héros n’a pas la main sur son destin. La première partie du jeu tourne autour de la quête pour récupérer les armes des ancêtres et obtenir une partie de leur pouvoir. On peut avoir un sentiment de liberté à ce moment-là, mais rapidement on progressera dans l’histoire et on se retrouvera piégé. D’abord dans un train qui ne va que là où ses rails l’emmènent, puis dans un laboratoire militaire, où l’angoisse prend le pas sur les autres sentiments.

Lorsque Noctis parvient enfin à accomplir son destin, on lui apprend qu’il devra mourir… Pas le choix, c’est comme ça. Alors qu’on serait en droit d’attendre, un peu comme dans Harry Potter, que le boss de fin le tue scellant par là-même son propre destin, il n’en est rien. Ce qui tue Noctis, ce sont ses ancêtres. Fin plutôt symbolique du poids que notre société peut faire peser sur notre destin. Cas extrême, bien entendu !

Oui, la fin de Noctis est tragique, mais il existe une fin alternative que nous proposera l’épisode Ignis. Au courant du destin funeste de son ami et roi, Ignis tentera alors l’impossible pour le sauver. Il réussira. On retrouvera donc Noctis vivant assis sur le trône à la fin de l’épisode. Il est intéressant donc de noter que ce qui sauve le héros c’est l’intervention d’un de ses amis.

Personnellement ça me fait penser à ce pote qui, parce qu’il te connaît bien, te demande : “ t’as pensé à cette voie-là ? ça pourrait bien te plaire…”. Bim le déclic ! Ce pote — toutes choses égales par ailleurs — pourrait bien être Charly, qui te pose des questions pour mieux te connaître, te propose des métiers que tu peux aimer ou au contraire pas du tout, et te donne la possibilité d’explorer des formations parmi plus de 100 000 formations en France !

Une leçon de vie

Bien sûr, Final Fantasy XV pousse à son paroxysme les attentes familiales et leurs effets potentiellement négatifs. Bien sûr, dans la vraie vie ton destin ne sera pas de mourir pour sauver le monde (en tout cas j’espère). Cependant, tu as peut-être le sentiment qu’on en attend trop de toi ! Tu as peut-être le sentiment que les études que tu as choisies ne sont pas vraiment ce que tu aurais aimé faire (sans pour autant savoir ce que tu aimerais faire). La majorité des personnes passent par là, on écoute les conseils de nos parents, de nos profs, de nos amis… Toutes ces personnes toujours bien intentionnées, et qui peuvent malgré tout se tromper : personne n’est parfait !

Tu vois, Noctis n’avait pas le choix, on avait besoin de lui pour sauver le monde. Mais toi… le monde ne va pas sombrer dans les ténèbres parce que tu te rebelles un peu contre un destin tout tracé pour écrire ta propre histoire, non ? 😉

Prends le temps de te projeter dans 10 ans, où est-ce que tu te vois ? Si tu acceptes de faire sauter quelques barrières de type « c’est pas un vrai métier » « tu n’y arriveras jamais » ou même « pas de débouchés ! »… Avoir un travail que l’on apprécie est une réelle possibilité ! Il faut en être conscient… Va au bout de tes idées, n’écoute pas (toujours) les autres ! Et si tu te plantes ? Et bien tu auras toujours récupéré des points d’XP !

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to site top